Eponge ou bambou : est ce vraiment écologique?

Au premier abord, la fibre de bambou parait séduisante mais est-elle réellement si écologique que cela ?

Vous êtes nombreux-ses à demander du bambou à la boutique,

Je vous suggère plutôt la micro-éponge de coton bio, et également le molleton bio, depuis peu,

En voici les raisons :

 

Pourquoi le bambou n’est-il pas une fibre écologique?

Dans les rayons de textiles on voit fleurir les vêtements en bambou. Sous une étiquette écologique, est-ce vraiment des fibres naturelles ? Le toucher de ces textiles en bambou est très soyeux, trop pour être naturel.

Il existe de nombreuses fibres naturelles utilisées dans les vêtements, le coton, le lin, la laine, la soie mais aussi le chanvre, ou encore la jute, le sisal, le coco… Certes contrairement à d’autres fibres naturelles, le bambou a l’avantage d’une production rapide (plus d’un mètre par jour), nécessitant 4 fois moins d’eau que le cotonsans usage de pesticides ou d’engrais car il est naturellement résistant, avec un rendement important (voir même envahissant qui pose parfois problème pour la biodiversité), il permet de lutter contre l’érosion des sols.

Mais le constat écolo se gâte au moment de la transformation de cette fibre verte.

Reprenons le côté soyeux du textile en bambou, et infroissable. C’est le viscose qui donne cet effet. Une fibre artificielle obtenue chimiquement par la transformation de la cellulose des végétaux.

A 99 % les tissus de bambou sur le marché sont actuellement des viscoses sur base de bambou, selon la société Fibris, productrice de fibres naturelles. Le procédé qui permet d’extraire la viscose est polluant par l’usage de produits chimiques toxiques pour l’environnement et dangereux pour les employés (soude caustique, disulfure de carbone…) et par sa consommation d’eau, avec des rejets d’eau polluées sans traitement préalable. De plus on ajoute à la viscose de l’ammonium quaternaire pour éviter la prolifération de bactéries, qu’on retrouve ensuite en contact avec la peau en portant le T shirt en bambou par exemple.

« La transformation de la plante en fibre textile aboutit dans l’immense majorité des cas en viscose de bambou, à grand renfort de soude, sulfure d’hydrogène ou encore sulfure de carbone. » (source : https://www.eco-sapiens.com/dossier-146-Le-bambou-_-solution-ecologique-ou-arnaque-industrielle_.html)

En résumé, bien que la production de bambou soit écologique, actuellement les textiles sur le marché nécessitent des procédés de transformation de la pulpe de bambou qui sont chimiques et polluants.

Désinformation autour de l’étiquetage des produits

Il est donc également important de sensibiliser les consommateurs aux mauvais étiquetages des produits, promettant une fibre écologiquement alléchante, révélant en fait de la viscose de bambou.

« Les utilisateurs de fibres de bambou (et d’autres fibres régénérées) doivent aussi prendre connaissance des prescriptions légales relatives à l’étiquetage sur les principaux marchés. Aux États-Unis, la FTC (Commission Fédérale du Commerce) a précisé que si le bambou est produit via le procédé de rayonne, ces fibres doivent être appelées fibres de rayonne et non de bambou (cf. l’article de la FTC – “How to avoid bamboozling your customers”- comment éviter d’embobiner vos consommateurs). Des exigences d’étiquetage équivalentes sont applicables dans d’autres pays, comme dans l’Union Européenne. » (source : http://www.global-standard.org/fr/centre-d-informations/foire-aux-questions.html#est-il-possible-d-utiliser-du-bambou-dans-les-textiles-certifies-gots)

Question d’honnêteté!

Ainsi et tant qu’une production écologiquement prouvée de bambou ne sera pas développée sur le marché, labellisée GOTS, vous n’en trouverez pas à la Boutik’.

Il s’agit d’honnêteté  : je vends des tissus non écologiques, en le précisant bien,

Ce que je présente comme couture écologique ne doit pas être du green washing commercial 

Greenwashing

 

Ecologiste convaincue, je fais la différence, je vis la différence, et je vous ‘explique bien volontiers!

 

Quelles alternatives au bambou ?

Mais des alternatives existent :

Le tissu micro-éponge et le molleton 100% de coton sont certifiés GOTS  promettent une haute qualité en termes de douceur (argument souvent appelé quand il s’agit du bambou).

Je ne les présente pour l’instant qu’en couleur écrue, pour des raisons toutes simple de stock!!

on peut les associer à des tissus très colorés ou plus pastels,

Je vous suggère le kit DIY lingettes démaquillantes de la Boutik’ : de la microéponge, des tissus bio, et du fil de coton bio, dans un bocal « le parfait » réutillisable :

Une belle idée de cadeau!

Kit Lingettes bio la Boutik' Créative Kit Lingettes bio la Boutik' Créative 3

 

Je reviens sur le tissu éponge classique que je vous propose à la Boutik’,

En blanc et anis, en ce moment, il s’agit d’éponges tissées en franc e dans les Vosges par la société Thann Textiles, éponges labellisées Oeko-tex;

 

Complément de nos éponges et lingettes : les cosmétiques

Je vous suggère cette lecture :

 

Greenwashing ou l’art de nous prendre pour des poires!

Greenwashing ou l’art de nous prendre pour des poires

Je vous souhaite une belle et saine journée!

 

Crédits  : aboneobio et cousu bio

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier